Sélectionner une page

L’été approche et vous vous dites que l’achat d’un drone serait envisageable histoire de profiter un peu de la nature.

Mieux encore, vous pensez que l’usage d’un multirotor peu également vous servir si vous avez des projets d’imagerie.

Alors vos recherches démarrent et après quelques minutes sur internet, vous vous apercevez que cela ne va vraiment pas être simple.

A travers le nombre de sites Web Chinois, Allemands ou Français, les annonces pleuvent et les modèles se ressemblent tous.

Alors comment faire pour débusquer les meilleurs drones, ceux qui valent le coup d’investir son argent?

Comment reconnaître la copie de l’original?

Pire encore, comment éviter d’acheter de la contrefaçon ou de la mauvaise manufacture?

Comment ne pas se faire piéger par des sites où le Service Après Vente est inexistant?

Nous allons traiter ces sujets point par point et vous allez vous rendre compte rapidement que les modèles les plus répandus ne sont pas forcément les meilleurs.

Choisir le bon drone

A travers la masse de propositions d’achat sur le net, le nombre de boutique en ligne ou les offres Cdiscount, Amazon et autre Marketplace… il existe une façon simple de trouver le drone qui vous convient.

Les bons drones ne courent pas les rues et il existe de nombreux consommables sur le marché qui ne valent pas le coup d’investir un seul centime.

La première chose à faire lorsque l’on souhaite acheter un bon drone est de cibler ses besoins et l’utilisation ultérieure que vous en ferez.

Une fois que les caractéristiques sont déterminées, il ne vous reste plus qu’à filtrer les différents appareils mais il y a encore du travail à faire.

Réaliser sa recherche en fonction des pièces détachées disponibles à la vente

Pour bien débuter, rien de plus agréable que de savoir que si un crash survient, vous trouverez la pièce détachée dont vous avez besoin chez un revendeur.

Mais attention, certaines marques ou constructeurs ne disposent pas tous de pièces de rechange. Pire encore, des fabricants sans scrupules vous proposent des produits non suivis qui ont une durée de vie quasi nulle.

Donc afin de ne pas se faire piéger, débutez vos recherches par là ou contactez directement la société par téléphone  afin de savoir si des pièces sont prévues ou suivies pour le modèle.

Vous partirez déjà du bon pied si l’entreprise vous répond et qu’elle dispose d’une Hotline.

Effectuer une enquête sur la marque et visualiser le Marketing mis en place

Afin d’aller plus loin, vous pouvez vous rendre sur les sites des fabricants lorsqu’ils sont cités ou lorsqu’ils existent.

Si une plateforme de distribution mondiale existe, vous n’avez pas trop à craindre de vous retrouvez avec un drone à durée de vie limitée.

Bien souvent, la qualité du marketing reflète la qualité des produits mais soyez tout de même vigilant car un beau site internet n’est pas toujours signe d’excellence.

Parmi les marques les plus répandues et les mieux classées, vous pouvez d’ores et déjà vous orientez vers les marques et les modèles suivants:

Pour l’imagerie aérienne semi-professionnelle et professionnelle

DJI Phantom 3 et 4, Yuneec Q500 et Typhoon H, Parrot Bebop, DJI Inspire

Pour l’achat d’un premier drone ou pour débuter

La gamme complète de la marque Hubsan.

Les drones Syma, WLToys et UDI RC ne sont pas mal non plus mais ils se révèlent de moins bonne qualité qu’Hubsan.

Pour la réalisation ou l’usage d’un drone racer

La marque phare actuellement sur le marché reste sans aucun doute Walkera mais il existe quelques autres modèles qui valent le détour.

La marque Tarot par exemple propose des modèles assemblés ou non avec des chassis de qualité et toute une électronique de bonne manufacture.

Si vous avez des doutes sur d’autres aéronefs ou des interrogations, recommencez vos recherches en reprenant les premières recommandations d’usage de cet article.

Certains constructeurs allemands, français et américains ne sont pas mal non plus mais nous allons vous expliquer pourquoi nous ne les citons pas quelques lignes plus bas.

Vérifiez si la garantie fonctionne auprès des détaillants

Nombreux sont les sites qui vous proposent des drones désormais mais comment éviter les pièges du service après vente?

Pour bien commencer, la première chose à faire est de se rapprocher du constructeur et de lui demander quelles sont les conditions de vente pour l’article ciblé.

Bien des sites ne proposent rien si ce n’est la garantie au déballage ce qui en gros ne comprend pas grand chose.

Quelques marques proposent tout de même un véritable SAV mais il se révèle parfois assez long.

Attention également à ceux qui proposent des assurances complémentaires pour le transport.

Il faut savoir que pour chaque service de livraison, une assurance est toujours intégrée à hauteur de 23€ du kilo environ. Si le site est sérieux, ces frais sont inclus directement intégrés aux prix.

En finalité, la garantie sur appareil d’aéromodélisme ne couvre pas tout.

Les crashs sont exclus et l’usure des moteurs est tout de même assez rapide pour certains modèles.

Nous reviendrons prochainement sur cela pour vous présenter un guide complet détaillé sur les drones.

Comment reconnaître la copie de l’original?

Comme vous l’avez peut être remarqué, certains drones se ressemblent comme deux gouttes d’eau.

Alors existe t’il une relation entre ceux-ci?

HND vous répond dans ce dossier choc et vous explique comment le badgage (dans notre jargon) est devenu monnaie courante.

A l’heure actuelle, de nombreuses marques copient, recopient, brand les modèles en améliorant ou non les produits.

Le cahier des charges peut être différent (Beaucoup mieux ou beaucoup moins bien) mais le fabricant reste toujours le même.

A l’inverse de ce que peuvent penser les amateurs, le modélisme et l’aéro en général, sauf exception (car il en existe), est fabriqué en Chine. (Shenzhen, Kowloon…).

Les marques prédominantes sur le marché ne sont pas toujours les originales comme on pourrait le penser. Si vous prenez par exemple le constructeur Syma et que vous sélectionnez le X8C ou le X8W, vous retrouverez les mêmes modèles chez T2M, chez Mondo Motors, chez Jamara, chez ToysLab….

Idem pour les fabricants WLToys, UDI RC, Cheerson, MJX… et j’en passe.

Les copieurs sont donc les européens et les américains.

Sous contrat avec les constructeurs, il ne suffit que d’envoyer son cahier des charges, son logo et son design pour obtenir une nouvelle marque.

En cas de doute sur notre article, vous pouvez toujours vérifier nos écrits en comparant les modèles des marques suivantes: PNJ, T2M, HK, MHD, Mondo Motors…

A savoir que notre équipe dispose de sources sûres. En tant que professionnels, nous nous rendons chaque année en Allemagne au Spielwarenmesse International Toy Fair de Nuremberg.

Comment éviter la contrefaçon ou la mauvaise manufacture?

Il y a les bons drones et il y a les bonnes copies de bons drones.

Plus rares, les copies sont parfois très facilement reconnaissables mais il en existe peu et bien souvent, c’est le constructeur qui laisse passer celles-ci pour son plus grand profit.

Le problème avec une copie, c’est que le cahier des charges est totalement négligé ou ce sont des rebus. Du coup, ou les produits ne sont pas aux normes, ou l’électronique ne tiendra pas longtemps.

Pour limiter les risques de mauvaise manufacture, il suffit simplement de limiter les achats à l’europe et non à l’étranger.

En pratiquant comme ceci, vous ne prenez pas le risque de voir votre argent partir en fumée et vous évitez aussi les problèmes de pièces détachées non correspondantes au modèle (car cela arrive malheureusement).

Comment ne pas se faire piéger par des sites où le Service Après Vente est inexistant?

Lorsque l’on souhaite acquérir un drone RC, bien souvent, on se dirige vers le moins cher.

Evidemment, cette stratégie d’achat est naturelle mais c’est un peu comme jouer à la roulette russe avec un pistolet.

En effet, le modélisme n’est pas épargné par le SAV et il est même plus présent que dans l’électronique traditionnelle.

La garantie est donc importante même si ce n’est qu’au déballage.

Bon nombre de consommateurs se sont fait piéger avec un appareil qui ne fonctionne pas à réception et lorsqu’il faut le renvoyer, c’est la douche froide. La société se trouve en chine ou ailleurs.

Pour éviter de commettre une erreur, vérifiez si la société est en mesure de vous dépanner à distance ou s’il existe une possibilité (par commun accord) de ne pas renvoyer l’article à vos frais mais plutôt de recevoir une pièce neuve pour un remontage rapide et un gain de temps.

Afin de mieux vous aiguiller, voici quelques principes fondamentaux qui risquent de bousculer un peu les choses.

Acheter chez un vendeur Tiers chinois sur Cdiscount

Bravo, vous venez de faire une bonne acquisition mais attention à ce que le vendeur soit encore présent sur le site Clemarché d’ici 1 mois si besoin.

En effet, les exigences de Cdiscount vis à vis des vendeurs MarketPlace imposent à ceux-ci de ne pas dépasser un taux de 5% de réclamation.

Au délà, Ciao Bella et bonne nuit (ou bonjour selon la géolocalisation).

Le vendeur se retrouve sans compte et il n’est donc plus obligé de répondre à quelconque client.

Afin d’éviter les pièges du débutant, vous pouvez commencer par vérifer la provenance de l’entreprise grâce à sa fiche détaillée sur Amazon, sur Cdiscount ou à ses conditions générales de vente (si existantes) si c’est un site internet dédié.

Nous espérons que tous ses bons conseils vous permettront de faire le bon choix et que certains éviteront de se faire avoir comme dans 30% des cas sur internet.

Notre équipe vous remercie du temps que vous avez accordé à la lecture de cet article.

Tous les drones, marques, sites internet et marketplace disposent de leurs propres façon de fonctionner donc en cas de questions, n’hésitez pas.