En continuant, ou en cliquant sur la croix, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus
J'accepte
Close

Derniers Posts

La détection de métaux est un passe-temps amusant auquel tout le monde, des enfants aux adultes, peut participer et...
Que ce soit une voiture ou un véhicule, de nombreux critères et paramètres entrent en compte dans le choix d’une...
Le modélisme nécessite forcément l’utilisation d’outils divers et variés. Alors que ce soit pour des modèles...
Le brushless est une référence au niveau de la motorisation. Par rapport à un moteur charbon, le rendement et la...
Dans le cas d’une voiture radiocommandé, le choix des pneus va directement affecter ses performances. C’est pourquoi...
En airsoft, le sniper est aussi utile qu’un joueur avec un fusil d’assaut. Toutefois, pour être performant, celui-ci...

Comment choisir sa radiocommande ?

Posté le: 16/10/2020 | Catégories: Modélisme
Comment choisir sa radiocommande ?

Que ce soit une voiture ou un véhicule, de nombreux critères et paramètres entrent en compte dans le choix d’une radiocommande. Mais comment faire pour choisir ?

 

Le fonctionnement d’une radiocommande

Pour piloter à distance des modèles réduits de véhicules, les modélistes ont besoin d’un système de commande. Celui-ci est essentiel car rien ne fonctionne sans lui. Il se compose d’un émetteur, d’un récepteur et d’autres éléments de commande. Leur bonne communication assure le pilotage des véhicules.

Il y a d’abord l’émetteur. Son rôle est de transformer les ordres du pilote en des impulsions électroniques. Ainsi, si l’ordre donné est de tourner à droite, l’émetteur doit le transformer en une impulsion électronique à délivrer à son récepteur pour que les éléments de commande réalisent l’action. Tout ceci est réalisé grâce à l’antenne radio. Elle va émettre des ondes radio au récepteur. C’est lui qui se charge du reste de la commande.

Le récepteur est l’élément situé dans le véhicule radiocommandé. Comme son nom l’indique il doit recevoir les signaux que l’émetteur envoie puis les transmettre aux éléments de commande. C’est pour cette raison que l’émetteur et le récepteur doivent être de la même marque. La communication est beaucoup plus facile. Ils vont se comprendre très rapidement et les commandes seront suivies d’un bon temps de réaction.

On note deux éléments de commande utiles pour déplacer sa voiture ou bien son drone. Le servomoteur, aussi raccourci en servo, va servir à transmettre les ordres de changement de direction, notamment grâce aux roues. Le variateur va quant à lui servir à donner la bonne vitesse de rotation du moteur en fonction des ordres qui sont donnés. Ces deux éléments sont donc aussi importants l’un que l’autre.

 

La fréquence des radiocommandes

Il s’agit ici du point réglementation. La fréquence des objets radiocommandés est en effet très encadrée. La transmission par ondes radio est utilisée par beaucoup d’acteurs. Ceux-ci sont d’ailleurs très différents puisque cela va de l’armée aux émissions de radio en passant par le trafic aérien et maritime. Pour circuler en toute sécurité, les fréquences d’ondes radio doivent donc être partagées.

Dans le modélisme, certaines fréquences sont réservées pour son utilisation. Il faut donc les connaitre afin d’éviter les problèmes. Il s’agit des bandes suivantes : 26, 41 et 72 MHz. Mais depuis quelques années, une nouvelle fréquence est apparue. Les ondes sont transmises par la norme 2.4 GHz. Son fonctionnement est d’ailleurs fortement similaire au Wifi. En 2.4 GHz, la radio scanne les fréquences disponibles. Un canal libre est ensuite sélectionné pour que l’émetteur et le récepteur communiquent tranquillement. Grâce à ce système, ce sont plus de 40 radios et télécommandes pour votre véhicule qui peuvent fonctionner en même temps, sans avoir d’interférences.

Avant l’apparition du 2.4 GHz, les fréquences fonctionnaient grâce aux quartz. Ceux-ci étaient vendus par paires pour que l’émetteur et le récepteur aient chacun le leur. Les quarts définissaient quelle bande d’émission de radio utiliser. Dans le cas où plusieurs voitures étaient utilisées, les pilotes commençaient par allumer leur radio puis leur voiture. Ils sélectionnaient ensuite la fréquence qu’ils utilisaient puis la transmettaient aux autres pilotes afin d’éviter qu’ils ne sélectionnent la même. C’est pourquoi les pilotes devaient prendre 2 à 3 paires de quarts différentes. Un système lourd et contraignant donc.

Ce système avec quartz fonctionne encore sur certains modèles. Mais la plupart des nouvelles radiocommandes embarquent le système des 2.4 GHz.

Vous savez désormais comment fonctionnent les véhicules radiocommandés. Mais quels sont les paramètres qui rentrent en compte dans le choix de tel ou tel modèle ?

 

Quels sont les paramètres à prendre en compte ?

Le premier critère à prendre en compte est l’ergonomie. Cela représente la façon dont les commandes sont disposées pour que l’utilisateur en ait la meilleure utilisation possible. En termes de radiocommande, la prise en main générale se doit d’être agréable. Les leviers doivent être facilement accessibles pour que vous puissiez piloter confortablement votre véhicule RC. De même il est essentiel que les boutons possèdent un appui de qualité. Vous ne devez pas forcer sur un bouton pour donner l’ordre. Les manettes peuvent être à volant ou bien à poussoir. C’est à vous de choisir selon vos préférences.

Le poids conditionne aussi le choix de telle ou telle radiocommande. Elle est constamment entre les mains du pilote et il est évident qu’un modèle lourd ne l’aidera pas du tout. Les sessions ne pourront pas être longues car le pilote ne supportera porter une certaine charge tout en pilotant correctement son appareil. Veillez à ce que l’appareil vous permette de conduire en toute tranquillité.

La préférence pour une marque peut bien sûr rentrer en compte dans le choix d’une radiocommandé. Si vous aimez votre précédant système de contrôle, vous pouvez très bien décider d’opter à nouveau pour cette marque. Ceci dépend de vos préférences et de votre expérience. Si vous êtes débutant, ce sont seulement les avis qui vous aideront dans votre choix.

Les options possibles sont un autre critère à prendre en compte. A ce sujet, deux types d’émetteurs existent. Il y a d’abord ceux qui sont basiques. Ce sont finalement des appareils avec 2 à 4 voies, aux fonctions limitées donc. Il y a ensuite les programmables, qui offrent 18 voies et donc 18 fonctions potentielles à ajouter. Pour ceux qui débutent, l’émetteur basique suffira largement.

Comme fonctions courantes on retrouve notamment les Reverses (REV). Elles permettent de modifier le sens de rotation du servo quand le récepteur répond à l’inverse de la commande. Sub-Trim permet le réglage de l’équilibre du servo et de définir sa position neutre. Le débattement des servos se fait lui par le réglage des courses.

Enfin, le prix est toujours à prendre à compte. Un émetteur basique coutera forcément moins cher qu’un modèle avec plus de fonctions. Mais que ce soit de l’entrée ou du haut de gamme, c’est uniquement à vous de décider ce que vous souhaitez prendre pour votre véhicule.

Close